Commune de Limoux

Monsieur le Maire rencontre les professionnels et les résidents du centre-ville pour écouter leurs attentes

Lundi 21 Janvier, salle Louis Costes, de nombreux commerçants, artisans et habitants du centre-ville (environ 80) étaient présents pour une réunion d’échange avec le Maire, Monsieur Jean-Paul DUPRE, et les services municipaux concernés par le projet d’aménagement des rues commerçantes. Cette rencontre faisait suite à une première réunion le 21 juin au cours de laquelle un avant –projet d’aménagement avait été présenté. Les commerçants et les artisans concernés étaient invités à exprimer leurs observations via l’U.C.A.L.

Monsieur le Maire a rappelé en préambule que ce grand programme de travaux va transformer l’image économique et résidentielle du centre-ville. Il concerne la rue Jean-Jaurès, la rue des Augustins, les rues traversières entre ces deux rues commerçantes et notamment le bas de la rue Toulzane, la rue du pont neuf, la rue Saint Martin de la place de la République à la rue Carrasserie. Il s’agit de créer un plateau commercial et artisanal rendant le centre-ville attractif pour les clients et les touristes et agréable à vivre pour les résidents. Les travaux qui représentent un investissement global de 4 à 5 millions d’euros nécessiteront plusieurs années pour leur réalisation, à partir de 2020.

Ce programme d’aménagement est accompagné d’autres actions de soutien du commerce et de l’artisanat, actions initiées par la Commune de Limoux et la Communauté de communes du Limouxin et menées avec l’appui des chambres consulaires dans le cadre du Contrat de ville :

Aide à l’installation de nouvelles boutiques au-travers d’un dispositif innovant de boutique tremplin et de boutiques relais ;

Exonération fiscale de la Contribution Foncière des Entreprises (C.F.E. – ex taxe professionnelle) et du foncier bâti sur les locaux d’activité jusqu’en 2020 et peut-être au-delà si le Contrat de ville est prolongé. Cela représente une minoration fiscale de 500 000 € par an au bénéfice des commerçants et des artisans exerçant leur activité dans le quartier prioritaire (une large partie du centre-ville).

Le cabinet OPALE, maître d’œuvre du projet d’aménagement a présenté le projet. Il faut retenir deux choses :

L’amélioration des conditions de circulation piétonne sur des voies élargies à 1,40 m facilitant notamment la circulation des personnes à mobilité réduite ;

La conservation de places de stationnement et de livraison qui seront, dans la rue Jean Jaurès, toutes positionnées sur le côté droit de la rue.

Mme Dominique FROMILHAGUE, Présidente de l’U.C.A.L. a rendu compte des observations recueillies dans une enquête réalisée auprès des adhérents de l’Union des Commerçants et Artisans implantés dans les rues concernées par les travaux d’aménagement (note jointe). Les professionnels valident de façon très majoritaire le principe de semi-piétonisation avec le maintien de quelques places de stationnement et font des propositions sur les actions d’accompagnement nécessaires pour rendre les rues de Limoux encore plus attractives, plus sures, plus agréables à fréquenter pour leurs clients (voir compte-rendu de l’enquête). Un point important de leurs attentes est de connaître la date, la durée et l’organisation des travaux. La volonté de la municipalité est de démarrer l’aménagement de la rue Jean Jaurès tout début 2020. L’organisation pratique du chantier sera connue lorsque les entreprises seront retenues et fera l’objet d’une information précise auprès des riverains concernés.

La projection de photomontages proposant des vues prospectives des rues de Limoux au terme de la réalisation de ce projet urbain suscite des commentaires et des remarques. C’était d’ailleurs l’objectif de ces vues prospectives et pédagogiques réalisées par l’U.C.A.L. dans le cadre du Contrat de ville : susciter le débat, la discussion pour essayer de dégager une vision collective et partagée de ce que doit devenir le centre-ville de Limoux, confronté comme toutes les autres villes à des mutations : développement des modes doux et propres de déplacement, développement de l’information numérique... Ces photomontages nourrissent des échanges intéressants dans lesquels il ressort le souhait des professionnels et des habitants d’embellir la ville : mise en valeur des façades, aménagement des espaces publics, mise en valeur du patrimoine, rénovation de l’habitat…

En conclusion de cette rencontre, il est demandé à Michel PEGUIN, Chargé de mission pour le Contrat de ville de Limoux, d’assurer une mission de médiateur urbain pour que les avis des usagers du centre-ville, qu’ils soient professionnels ou habitants, soient entendus et si possible pris en compte dans le projet de mise en valeur du centre-ville de Limoux qui est, rappelons-le, le centre-ville d’un territoire limouxin de 30 000 habitants. Une réunion associant les habitants du quartier et les commerçants / artisans sera donc organisée dans les semaines à venir pour poursuivre ce travail d’écoute et de dialogue.

 L'avis de l'UCAL: https://fr.calameo.com/read/0048511145a0b3da70747