Commune de Limoux

Guide des droits et des démarches administratives

Agence de voyage
Fiche pratique

Les opérateurs de voyage sont soumis à une obligation d'immatriculation et doivent souscrire une garantie financière et une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Les opérateurs de voyage (à l'exception notamment des associations à but non lucratif dont l'activité principale n'est pas d'organiser des voyages) sont tenus d'être immatriculés sur un registre public. L'immatriculation doit être renouvelée tous les 3 ans.

La demande d'immatriculation doit être faite auprès d'Atout France.

Le coût de la démarche est de 100 € TTC.

Lorsque la demande d'immatriculation est faite par une personne physique, elle doit indiquer :

  • l'état civil ;

  • la profession et le domicile du demandeur ;

  • l'adresse du siège social et des établissements secondaires.

Dans le cas d'une personne morale (société, par exemple), son représentant légal doit préciser notamment :

  • la dénomination sociale ;

  • la forme juridique ;

  • le montant du capital social ;

  • l'adresse du siège social.

La demande doit être accompagnée de pièces justifiant de :

  • la garantie financière;

  • l'assurance de responsabilité civile professionnelle.

En l'absence de réponse dans le mois, l'immatriculation est considérée comme accordée.

L'immatriculation est effectuée dans le mois suivant la délivrance du récépissé, remis lors de la réception de la demande, et fait l'objet d'une publicité sur le site d'Atout France.

La commission transmet un certificat d'immatriculation au professionnel comportant son numéro d'immatriculation. À défaut de décision, l'immatriculation est considérée comme acceptée.

Le professionnel doit obligatoirement mentionner son immatriculation dans l'enseigne et les documents commerciaux ou publicitaires.

Dans le cas où un opérateur ne remplit plus les conditions demandées pour l'immatriculation, il est radié du registre.

Un ressortissant d'un pays de l'Espace économique européen (EEE) s'établissant en France doit s'immatriculer selon les mêmes règles.

S'il exerce de façon temporaire et occasionnelle en France, il doit effectuer une déclaration (mentions des responsabilité civile et garantie financière) auprès de la commission d'immatriculation qui équivaut à une immatriculation temporaire.

À noter
Les formulaires concernant la licence d'agence de voyages (cerfa n°10471*01, 10474*01, 10475*01 et 10476*01) ne sont plus en vigueur.

La garantie financière délivrée par un seul garant est destinée à :

  • rembourser les fonds déposés par les clients au titre des forfaits et prestations touristiques ;

  • couvrir les frais de rapatriement éventuel des voyageurs, en cas de défaillance de l'entreprise.

Les ventes de titres de transport (hors forfait) ne sont pas prises en compte.

Chaque année, l'opérateur de voyages doit adresser :

  • à son garant, tous les documents nécessaires à une juste évaluation du risque susceptible d'être supporté,

  • à la commission d'immatriculation, une attestation de garantie financière délivrée par le garant (en cas de changement de garant, une nouvelle attestation doit être envoyée).

Le nom et l'adresse du garant doivent également figurer dans :

  • la correspondance ;

  • les documents contractuels ;

  • le site internet de l'agence.

À savoir
depuis 2016, les conditions d'aptitude professionnelle sont supprimées. La personne devait justifier d'un stage dans un centre de formation et en entreprise d'au moins 4 mois, ou d'une expérience professionnelle d'1 an minimum dans le tourisme, ou d'un diplôme, titre ou certificat du tourisme ou d'un niveau supérieur ou égal à la licence.

L'assurance de responsabilité civile professionnelle prend en charge la réparation d'un dommage causé par l'opérateur (ou ses préposés) à des clients, à des prestataires (ou à des tiers) par suite de fautes, erreurs, omissions ou négligences commises à l'occasion de la vente (ou de l'exécution des prestations touristiques).

L'opérateur de voyage doit indiquer clairement à ses clients les risques couverts et les garanties souscrites.

Il doit également attester de la validité de ce contrat chaque année auprès de la commission d'immatriculation.

Modifié le 08/02/2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de l'économie
source www.service-public.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris