Commune de Limoux

Ville fleurie

3 Fleurs

La première chose que l'on remarque, quand on arrive à Limoux, est l'omniprésence des fleurs. La ville est très fière de son classement "trois fleurs" qui la place dans le peloton de tête du département et de la région. Elle vise clairement la qualification suivante, la quatrième fleur. 
La politique de fleurissement est dictée par la structure même de la ville qui présente en son centre une partie urbanisée très dense ne libérant que peu d’espaces pour développer des aménagements de squares et jardins. Une volonté d'aménagement du centre ville a permis, par la démolition rationnelle de bâtisses ne présentant aucun intérêt, de redessiner un cœur de ville plus convivial et accueillant.
Par contre, les entrées de ville, les boulevards de ceinture et les nombreux quartiers périphériques permettent un véritable déploiement de massifs très variés avec, par exemple, le "fécos" tournant du rond point de la route de Chalabre.
L’extension de la ville a aussi autorisé le développement d'un aménagement plus durable et économe en ressources. Les dernières réalisations ont été faites dans un souci d’intégration au milieu local et aux contraintes climatiques en privilégiant des plantes résistant à la sécheresse. Quand la création d’une partie engazonnée était la solution la plus rationnelle, le choix d’espèces rustiques et résistantes au climat méditerranéen a été privilégiée, de même que pour la réfection des parties déjà existantes.
Le personnel communal fait éclore dans les serres, chaque année, près de 50.000 plants qui vont rejoindre les massifs disséminés dans toute la ville. La formation des agents en charge de l’arrosage et l’installation de systèmes adaptés (goutte à goutte etc…) ont permis une économie significative sur le volume d’eau utilisé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris