Site officiel de Limoux
Logo Bon vivre Logo villes et villages fleuris

Ce lundi 18 octobre à 15h00, deux actions menées par le CFPM « Centre de Formation Professionnelle du Midi » ont été présentées.

En partenariat avec La Ville de Limoux, La Communauté de Communes, Le Conseil Départemental et les services de l’Etat, le lieu Ressources Limoux a tout d’abord inauguré une fresque réalisée collectivement en utilisant la méthode du Quilling*, intitulée « Ressenti Confinement ». Cet art consiste à réaliser des décors confectionnés à l’aide d’étroites bandelettes de papier enroulées sur elles-mêmes.

Comme indiqué par Madame Cathy CROS, coordinatrice du Lieu Ressources/Limoux, cette fresque, réalisée par les membres du lieu Ressources sera exposée de façon itinérante dans différents lieux recevant du public en commençant par le Lieu Ressources Limoux, sis 3, rue du Pont Neuf.

La 2ème action a été de réaliser toujours par les membres du Lieu Ressources, 2 boites à lire où seront déposées, en accès libre-service, des revues, des livres, des ouvrages. Ce sont des mini bibliothèques ou chacun peut déposer ou emprunter des livres gratuitement.

Ces boites à lire ont été installées par les services techniques municipaux sur 2 sites, la 1ère à l’île de Sournies, la 2ème Place du 22 Septembre. Ces actions ont pu être menées à bien grâce au contrat de ville piloté par M Michel PEGUIN et sous la direction de Christelle PILON, référente des Projets ainsi que de Kati CAUDERAN MOUNIE, artiste et intervenante en arts plastiques pour la fresque et Caroline CORMEAU et David BEAURUEL, référents fabrication des boites à lire ».

*En quoi consiste le quilling art ?

Le quilling est une technique qui consiste à rouler des petites bandes de papier pour créer une spirale, une version ondulée du papier. Ces spirales peuvent être façonnées sous différentes formes : croissant, triangle, S, plume, gouttes d’eau et autres, pour former de magnifiques accessoires de décoration.

L’art du quilling remonte au Moyen-Age quand les religieuses s’en servaient pour décorer les livres. En ces temps là, les petites bandes de papier étaient roulées sur des plumes. A la Renaissance, on utilisait des bandelettes de papier doré et des plumes pour décorer la couverture des livres et des objets religieux de grande valeur mais depuis, la technique s'est sérieusement diversifiée et modernisée.